Contexte

Différentes données d’évaluation de la qualité de l’environnement d’un territoire existent (eau, air, sol, biodiversité…) mais elles ne sont jamais compilées afin de fournir une évaluation de la qualité écologique globale d’un milieu.

Par « qualité écologique globale », il faut comprendre le « regroupement de critères multiples caractérisant des milieux différents afin d’évaluer la qualité d’un territoire en matière d’environnement ». Il est important de noter que la pertinence de la cotation s’appuie sur un raisonnement en écosystème. En effet, la notion de “qualité écologique” ne peut être conçue que de manière globale.

Objectif du projet

L’objectif est de créer un indicateur multicritère reprenant différentes données environnementales disponibles et accessibles (open data) afin de fournir une évaluation synthétique de la qualité écologique de territoires.

Plusieurs fonctions sont alors possibles :

– la fourniture d’une photo à l’instant T de la qualité environnementale d’un territoire destinée à la gestion de territoires, en permettant aux décisionnaires de mieux appréhender la gestion des espaces dans le cadre d’aménagement par exemple ou à un usage privé comme l’évaluation de la qualité écologique d’un quartier lors de l’achat d’un logement ;

– la mise en évidence des évolutions de la qualité dans le temps et d’en déduire si les mesures développées influent sur le maintien ou non de la qualité écologique des territoires.

Les étapes du projet

Etape 1 : Identification des critères pertinents dans la notation par un comité d’experts en 2014/2015 : Pour une objectivation optimale, des experts de différentes disciplines se sont réunis afin de définir les critères pertinents concernant l’eau, l’air, le sol et la biodiversité.

– Jean-Paul Quisefit, Professeur d’Université, Université Denis Diderot : expert air

– Régis Moilleron, Professeur d’Université, Université Créteil: expert eau

– Roselyne Ferrari, Maître de Conférences, Université Denis Diderot : experte sol

– Hélène Leriche, OREE : experte biodiversité

Etape 2 : Identification des bases de données accessibles dans les domaines de l’eau, l’air, le sol et la biodiversité et tests de leur fiabilité.

Etape 3 : Identification des bases de données utilisables informatiquement.

Etape 4 : Développement d’une application smartphone accessible à tous.

 Territoires pilotes

– En 2014/2015, un projet a été réalisé sur le territoire de la ville de Nanterre avec des mailles de 500 m par 500m.

– En 2015/2016, un projet a été développé mais cette fois à l’échelle nationale.

Format de l’indicateur

Ecoaudit se traduit par une note globale, comme indiqué ci-dessous, sachant qu’une décomposition par critère est possible.

Ecodit D- D D+ C- C C+ B- B B+ A- A A+
Evaluation Qualité très médiocre Qualité médiocre Qualité correcte Bonne qualité
Actions A améliorer A améliorer Améliorer ou préserver Préserver

 

 

EnglishFrenchSpanish